oser poser les pieds sur la rosée

en filigrane, elles sont apparues les nouvelles lettres du monde en latence entremêlées  effilochées et miroitantes et puis elles ont disparu en souplesse, elles réapparaissent les messagères de la Terre en partance entremêlées, effilochées, énigmatiques leur langage reste à tisser elles n'en parlent pas moins dès maintenant en rêvant je lis leur message parle parle …

la honte blanche

tranquillité et insouciance ignorance et  futilité paix d'une vie une vie en paix une île au milieu des terreurs du monde barricadée par l'oubli de l'eau mais voici que la mer gronde dehors et puis dedans noire de monde, blanche de honte , la place publique unanime crie.      

l’irrésolue

je n'arrive pas à me résoudre je me vis très bien énigme je me cherche je circonvolutionne je m'élève je m'enlève je m'envole laissez moi ainsi suspendue éternellement inachevée sans solution et dissolue dans la chair vivante de la présence humaine .

Terre plate

faut il  désormais que l'on soit extrême extrêmement au bout du bout sans plus jamais en voir le bout n'habitant plus que l'extrémité de la Terre de toute urgence , avant qu'elle ne sombre comme un vieux navire usé au milieu de la mer qui tremble d'avoir tant rêvé en vain. j'aimais pourtant le bruissement …

seule

j'aurais aimé ne pas me retourner et cesser d'avancer j'aurais aimé ne plus sentir le poids des choses j'aurais aimé te revoir comme par enchantement et que l'on parle ensemble à l'ombre du tilleul mon chat a du le sentir qui vient sur mes genoux et ronronne et se blottit et me transfère sa chaleur …

pluie pluie pluie

et puis la pluie tant plu ma vie m'a tant plu puis je la raconter tant et plus la raconter , la recréer? et puis la pluie larmes de rage ou de bénédiction de l'eau de l'eau de l'eau du ciel ou du corps de là-haut ou d'ici bas la même.

Et puis j’ai tout lâché

pastel de Tilili délestée de tout ce que je croyais qu'on attendait de moi voilà que me vie se joue sans carte se découvre le territoire sous la plante de mes pieds nus je me sens chez moi sur cette Terre étoilée;