le temps vivant

quitter la ligne horizontale de temps pour entrer au présent dans le champ de la conscience de Gaïa et s’orienter à partir de là , donc tisser désormais avec l’imprévisible est la façon d’agir de l’humain ( humain qui se souvient de sa connexion organique avec Gaïa, avec l’humus ).

Donc plus de planification à partir du mental.

Mais une vie au présent, dans la présence, et ressentir à chaque instant ce que l’on doit faire ou ce que l’on peut faire ( car douceur, subtilité, légèreté..), pour être au service de la Vie.

En tant qu’humain, nous avons un rôle à jouer dans l’activation de l’harmonisation du corps de Gaïa, et pour cela, nous devons nous relier à notre corps élargi, notre corps sensible, interrelié avec les autres règnes : le vent, l’eau, les végétaux, les animaux, les minéraux, se redécouvrir enfant de la terre et du soleil,et redonner la priorité à notre corps vivant , sensible, à nos ressentis physiques et faire passer au second plan notre mental.

Le mental doit se remettre au service du coeur intuitif, tel le chevalier qui met un genou au sol devant sa reine dans sa quête du Graal.

Nous devons donc réviser nos priorités et reconsidérer tous nos impératifs sociaux comme des reliquats du vieux monde et les lâcher pour se consacrer à ici-maintenant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s