la grande transformation

Autrefois j’attendais des changements miraculeux venant de l’extérieur.

Je vivais toutes mes blessures comme de profondes injustices , comme une violence faite à mon être que je subissais .

Je me vivais comme une victime dans la relation à ma maman par exemple dont je me sentais mal aimée, au père de mes enfants dont je vivais le désaccord comme une trahison.

Je suis passée par la phase travail sur moi avec l’attente que ça produise des changements aussi sur l’autre …

je suis passée par la phase rituels : les bonhommes découpés, les lettres enterrées ou brûlées, des rituels inspirés aussi , comme des pierres placées en certains endroits, des alchimies avec l’eau dans le bol tibétain, des paroles proférées à l’adresse de mes ancêtres, des décisions émises à voix haute…et je garde beaucoup de gratitude pour ces outils de conscientisation et d’évolution qui m’ont permis surtout de me sentir moins seule avec ma souffrance et de devenir apte à l’accueillir.

Mais la véritable transformation, je la vis aujourd’hui en pouvant assumer qu’au fond, il n’y a pas de solution. Mes blessures étaient le signe d’un endroit en moi où je devais grandir et où je n’étais pas encore prête pour le faire.

Grandir, devenir autonome dans l’amour de soi, ne plus avoir besoin de l’autre pour s’aimer soi-même, compléter l’amour de soi dans toutes ses parties, son envergure, sa magnificence, ça demande de faire le deuil de beaucoup de choses….et le courage d’aller vers soi .

Aujourd’hui le temps est venu de l’extraordinaire liberté retrouvée d’être soi-même.

Bonnes retrouvailles à chacun!

Ressources :le chiffre de la grande transformation de Murielle Robert :

LE CHIFFRE 13 est la vibration de la grande transformation, de la Purification après avoir passé par le désert (la carte12). C’est un chiffre qui est bien connu des alchimistes puisqu’il peut changer le plomb en or, donc la matière en lumière. C’est par la purification de toutes les souffrances et blessures que l’humain pourra retrouver sa vraie filiation divine, « la Grande Mère, Mem », telle une MÈRE qui accueille ses enfants dans son grand ventre d’amour pour les aider à se transformer au fil des expériences terrestres.

et le film l’extraordinaire mr Rogers

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s