oser poser les pieds sur la rosée

en filigrane, elles sont apparues
les nouvelles lettres du monde en latence
entremêlées  effilochées et miroitantes
et puis elles ont disparu
en souplesse, elles réapparaissent
les messagères de la Terre en partance
entremêlées, effilochées, énigmatiques
leur langage reste à tisser
elles n’en parlent pas moins dès maintenant
en rêvant je lis leur message
parle parle humain de l’humus
tisse tisse ,ton utérus
protège la vie de la Planète
déroule son chant
synchronisé
en m’éveillant je parle leur langage
douceur, lenteur , bonheeur
je suis devenue chèvre
bambou, sonnaille ,et pois rêveur
tout s’entremêle, tout s’entrebêle, tout  entrouvert,
murmures des humains ayant osé
poser leur pieds sur la rosée.
un immense merci à Phi et toute l’équipe de cesoirondortàlagrange, lieu magique dans le Tarn ainsi qu’aux alpagas et aux brebis qui nous ont offert leur laine 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s